La Radio Musicale d'Alsace : Interview ODONATA / Part 2

Interview Odonata
Interview Odonata

Et voici la seconde partie de l'interview d'Odonata sur La Radio Musicale d'Alsace !

 

La Radio Musicale d’AlsaceUn artiste décédé avec lequel vous auriez aimé pouvoir jouer?

Odonata :  Alain Bashung, sans aucune hésitation. Ou John Lennon. Mais John Lennon n’est pas mort. ( Rires )

 

La Radio Musicale d’AlsacePour quel film auriez-vous pu écrire la musique?

Odonata :  On hésite entre Eraserhead de David Lynch, Vol au-dessus d’un nid de coucou de Milos Forman et Le Tambour de Volker Schlöndorff. Carrément. ( Rires )

 

La Radio Musicale d’AlsaceEst-ce que vous avez un rituel avant de monter sur scène?

OdonataTop secret ! Si on vous le dit ça va nous porter malheur ! ( Rires )
 


 

La Radio Musicale d’AlsaceSur quelle scène/festival rêvez-vous de donner un concert?

OdonataLe Stade de France ou rien. ( Rires ). Non, plus sérieusement, il y a de belles scènes et de beaux festivals un peu partout, en France et ailleurs. Difficile d’en citer un en particulier.

 

La Radio Musicale d’AlsaceQuelque chose à ajouter pour nos auditeurs?

Odonata : On souhaiterait tout d’abord remercier La Radio Musicale d’Alsace pour son énergie et sa volonté de faire découvrir les artistes alsaciens quel que soit leur style. Merci pour votre ouverture d’esprit. Aux auditeurs qui nous connaissent et qui nous suivent, nous souhaitons aussi dire simplement et sincèrement merci. ( On sous-estime parfois l’importance de ce mot...) A ceux qui aimeraient découvrir Odonata un peu plus avant, nous les invitons à venir nous voir sur scène car c’est sur scène que notre univers prend toute sa dimension.

 

Retrouvez la première partie de l'interview sur notre site http://laradiomusicaledalsace.jimdo.com

 

***

Pour nous écouter : 

http://laradiomusicaledalsace.jimdo.com

https://www.facebook.com/radiomusicaledalsace

Sur TuneIn : http://tun.in/sfm4h

Le player ne s'affiche pas sur votre appareil?

Suivez le lien et cliquez sur "jouer cette radio".


Partager cet article : 


Écrire commentaire

Commentaires : 0